L’évolution des connaissances au fil des siècles

Découverte au XIIIe siècle, ses visites organisées ont commencé au début du XVIe. Avocat au Parlement de Dôle, Me Loïs Gollut (1535-1595) donne une description très personnelle dans ses Mémoires historiques de la République Séquanaise. Pour l’auteur, la grotte d’Osselle était une ancienne mine d’or exploitée par les Romains, elle fut abandonnée dès qu’elle n’offrit plus d’or. Ainsi était née la grotte…

Quant à la formation des colonnes, au nombre d’une centaine, Gollut formula une explication aussi simple qu’originale : les eaux absorbées par la montagne, tombaient goutte à goutte en ces lieux très froids. Ainsi elles se glaçaient. Peu à peu, la glace se changeait en une matière plus solide formant alors les colonnes herculéennes qui qui devaient éviter que la montagne ne s’écroule. Dunod de Charnage, puis le père Romain Jolly, réfutèrent la théorie de Gollut. Selon eux, ce phénomène de creusement était dû essentiellement à l’infiltration des eaux de pluie. Quant à la cavité elle même, elle avait été percée par une rivière souterraine. Dans le Journal des Savants du 9 septembre 1696, M. l’abbé Boisot accrédita cette thèse.

Les incroyables travaux de nos ancêtres

Le fameux pont de pierres, sur la rivière souterraine, fut construit en 1751 sur l’ordre de l’intendant de province Moreau de Beaumont. Toutes les pierres qui ont servi à sa construction furent taillées à l’extérieur et transportées à dos d’homme sur près de 900m. Personne n’a pu expliquer pourquoi M. de Beaumont décida de faire construire ce pont qui ne conduit nulle part ! Car c’est depuis 1966, seulement, que l’on emprunte l’ouvrage pour visiter des galeries nouvelles…

 

En 1758 et 1763, les passages étroits furent élargis par MM. Lacoré et Toulongeon. Ce dernier organisa dans les grottes des fêtes, des banquets et des concerts. Pendant la Révolution, sa partie sèche servit de refuge à des prêtres réfractaires, principalement à l’abbé Griès. Un autel d’argile lui suffisait pour célébrer la messe.

Préhistoire

« Si la GROTTE D’OSSELLE a acquis une réputation mondiale elle le doit aussi à ses richesses paléontologiques qui dépassent l’imagination » écrivait P.Boulanger dans le guide des cavernes. Déjà en 1826, le grand paléontologue anglais Buckland mettait au jour le premier squelette complet d’ours des cavernes, qu’il devait transporter à Londres et exposer à l’étonnement des foules au BRITISH MUSEUM où il se trouve encore.
Cuvier l’inventeur de la paléontologie, entreprit de nombreuses fouilles dans la grotte. En 1828, Silliman dans le Journal Américain des Sciences et des Arts et la Société Royale de Londres, allaient contribuer à rendre la grotte d’Osselle célèbre dans le monde. La grotte d’Osselle est considérée comme le plus important gisement mondial d’ours des cavernes. 15 squelettes complets furent encore découverts en 1970. 2 sont visibles dans la grotte